Anne d’Autriche, initiatrice du chocolat en France

Il faut attendre 1615 grâce au mariage de la princesse d’Espagne, Anne d’Autriche avec le jeune roi de France, Louis XIII pour que le chocolat traverse les Pyrénées et conquiert le palais des Français.

La Reine ne laisse rien au hasard quand il s’agit de déguster ce précieux nectar puisque ce dernier est préparé selon les règles de l’art, par une véritable cohorte de servantes espagnoles qu’elle a fait venir de la cour des Habsbourg.

En dehors du cercle restreint des courtisanes et amies proches de la reine, rares sont les personnes ayant eu le plaisir de goûter au cacao à l’exception de quelques personnalités notables tel le cardinal de Richelieu qui le consommait pour ses vertus curatives et fortifiantes.

Ce n’est qu’à partir de 1643 avec la régence d’Anne d’Autriche que le goût et l’habitude de consommer du chocolat se propage chez certains grands aristocrates de la Cour, une mode qui se transforme en passion lors des décennies  suivantes.

Marie-Antoinette, Reine gourmande

Comme toute princesse Habsbourg qui se respecte, la reine Marie-Antoinette ne badine pas avec le chocolat. Elle arrive ainsi à la Cour de Versailles avec son propre spécialiste viennois qui se voit attribuer le titre très officiel de « Chocolatier de la Reine ».

Ce dernier multiplie les inventions culinaires en mêlant notamment le chocolat à la fleur d’oranger ou à l’amande douce.

Ce goût de la reine pour le cacao ne se limite pas qu’à la boisson, l’épouse de Louis XVI se laisse aussi séduire par les premières confiseries chocolatées inventées par les artisans français, notamment les pistoles spécialement crées pour le plaisir d’une des monarques les plus mythiques de l’histoire de France.